27/09/2010

L’intégrisme laïc a-t’il frappé le gouvernement ?

On peut penser ce que l’on veut de l’homme, de son action, de sa religion. Je veux parler ici de feu Mgr Genoud qui a quitté cette terre la semaine dernière.

A l’heure où les gouvernements et les gouvernants (à Genève aussi) ne cessent de regretter la perte de certaines valeurs de notre société, notamment le respect  vis-à-vis des Institutions, des religions, etc…le gouvernement de la République et canton de Genève n’a pas daigné se faire représenter aux obsèques de celui qui fut Evêque de Lausanne, GENEVE et Fribourg, alors que le canton de Vaud était représenté par le Conseiller d’Etat Leuba et que le gouvernement fribourgeois, lui, par une très large partie de ses représentants.

Je ne connais pas les motivations de cette absence, je vais d’ailleurs questionner le Conseil d’Etat à ce sujet, mais si elle devait être le fait du principe de laïcité, invoqué à toutes les sauces dans notre République selon les envies et selon que cela convienne ou pas à celui ou celle qui l’invoque, cela serait non seulement dommage mais facile et intégriste.

Comme tous les intégrismes, l’intégrisme laïc devient dangereux dès lors que sous ce prétexte l’on nie l’existence même de valeurs tant juives que musulmanes, tant catholiques que protestantes.

En niant l’existence de ces valeurs, l’on finit par nier l’existence de leurs représentants et de leurs Institutions et cela devient franchement dangereux.

12:35 Publié dans Genève | Tags : religion, laïcité | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |