05/10/2012

Aux Trois-Chêne, chaque commune veut son camion !

thonex,pompiers,camionThônex a dépensé CHF 350,000 pour un véhicule, alors que Chêne-Bourg et Chêne-Bougeries en ont déjà. Argent gaspillé ? Polémique ! Voici ce que la Tribune de Genève à titré le 28 septembre dernier à la page 21 !


Si nous trouvons très bien que la Tribune de Genève parle de Thônex et de sa compagnie des sapeurs-pompiers, toutefois et afin d’être un plus complet, nous tenons à préciser ce qui suit :

 

  • La ville de Thônex compte actuellement 13,600 habitants et est appelée à grandir.
  • La compagnie des sapeurs-pompiers 48 compte environ 50 hommes volontaires qui ont pour mission de protéger les habitants.
  • A cet effet, ils ont besoin d’un matériel adéquat ce qui ne peut être prétendu par un camion tonne-pompe de 1981, acheté d’occasion en 1993 qui ne répond plus ni aux normes d’anti-pollution ni à celles de la sécurité (freins etc.)
  • Le Conseil municipal a pris ses responsabilités et voté un crédit de CHF 355,000 par 20 oui, 1 non et 2 abstentions en vue du remplacement du camion Magirus-Deutz qui atteindra en décembre ses 32 années d’exploitation.
  • Le PLR et le PDC n'ont pas attendu le parti Socialiste pour rédiger une résolution concernant le Service du feu le 24 juin 2008 déjà, votée à l’unanimité par les 5 partis représentés au sein du Conseil municipal de l’époque, demandant au Conseil administratif une collaboration entre les 3 compagnies des 3-Chêne, une harmonisation du matériel et à terme une fusion des 3 compagnies.
  • Mais pour fusionner, il faut la volonté des 2 autres communes. Au vu de l’évolution du dossier, nous arrivons à la conclusion qu’une fusion des 3 communes chênoises sera plus aisée que celle des sapeurs-pompiers seuls.
  • Hélas, la nouvelle constitution dont nous vous recommandons l’acceptation le 14 octobre prochain, n’apportera aucune solution à ce sujet à court terme.
  • En cas de fusion des 3 compagnies qui sont constituées exclusivement de volontaires, il faut se méfier d’un éventuel état-major professionnel futur dont les salaires pourraient absorber en une année le coût d’un camion tonne-pompe ! Il faut donc avancer prudemment, car souvent le mieux est l’ennemi du bien.

 

Au nom de l’Entente (PLR/PDC)

Hans Rudolf Roth, Conseiller municipal et chef de groupe PLR

Fabiano Forte, Député, Conseiller municipal et chef de groupe PDC

08:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.