14/11/2011

Salaire minimum : le Tribunal Fédéral fixe le tarif!

Le 27 novembre prochain, le peuple genevois sera appelé à se prononcer sur l'IN 142 instaurant le principe d'un salaire minimum à Genève. Les intitiants oublient de parler d'un arrêt du Tribunal Fédéral particulièrement éclairant.


 

49825_smic-une.jpg

 

 

Dans un tout ménage digne de l'art soviétique, la coordination LASI-SML nous promet Noël avant l'heure, avec un salaire minimum de 4'000.- par mois. Ce qui pourrait passer pour une étourderie de la part de personnes peu au clair du sujet relève carrément de la malhonnêteté intellectuelle de la part de personnes averties.

Car syndicats et partis de gauche, réunis dans cette coordination, ne peuvent ignorer l'arrêt du Tribunal fédéral, qui stipule que, s'ils souhaitent adopter un salaire minimum, les cantons ne peuvent le fixer en dehors des standards de l'aide sociale. Et à Genève, l'aide sociale pour une personne seule est de 2'527 francs au maximum !

Alors avant de glisser votre bulletin dans l'urne, demandez-vous si le salaire minimum ne pourrait pas au contraire devenir un piège, pour des personnes peu qualifiées et ayant un revenu modeste, qui se verraient alors engagées sur cette base. Pour moi, la réponse est claire et je dirai non à cette proposition.

 

 

05:29 Publié dans Politique | Tags : salaire, minimum, votation, geneve, novembre, smic | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bravo et encore bravo.
Ce salaire minimum me semble bien un attrape-c...

Écrit par : Bertrand Buchs | 14/11/2011

On dirait que l'arrêté du TF vous arrange bien, vous et vos comparses...

Écrit par : sancho | 14/11/2011

Bonjour,
Pourriez-vous donner le n° de l'ATF correspondant ?
Merci
Christophe Dunner

Écrit par : Christophe Dunner | 14/11/2011

Monsieur Forte votre démonstration est intéressante venant de la part d'un cadre supérieur.
Pourrais-t-on poser la question différamment ?
peut-on vivre de manière décente dans notre société avec un revenu de frs. 2'527.--
Doit-on garder comme inoxidable un montant fixé par les tenants du pouvoir économique à Genève
peu-êtr faut-il augmenter le montant minimum d'aide sociale
mais cette question ne vous est pas venu à l'esprit Monsieur le député de la famille

Écrit par : pralong | 14/11/2011

comment trouver la bonne base d'un salaire minimum?

Mon dernier emploi, sénior licencié éco + rejeté du marché pour raison d'âge et tributaire du premier emploi possible,

ce fut un intérim, via une agence qui me grugea d'env. 1'000CHF/mois de mon salaire, sur ce qui était convenu verbalement avec le client. (rien à faire pour faire valoir cet accord! ne m'est resté qu'à me battre pour que mes impôts à la source soient déduits! + impôts ecclésiastiques déduits sans mon consentement)

où je travaillais jusqu'à 20h le soir, démarrant à 7h30 le mat, selon demandes clients/pour trads & présentations exigées

En ces jours, les tarifs min. fixés correspondent aux minimas exigés en 1987
comme par cette portugaise vivant à Genève et voulant être nounou de mon fiston et être payée 33CHF/h, portugaise ne parlant pas français, et indisponible entre 12h/14h (pour assurer la caisse du magasin de son mari me dit-elle)

Sauf que 24 ans plus tard,
mon dernier emploi de suisse diplômée, administratrice qualifiée (informatique, finance & général), dans le domaine juridique et trilingue qualifiée fut payé par l'agence interim à 30CHF/h.

Écrit par : graphycs | 14/11/2011

Demain, tous smicards.

Après demain, tous grecs.

L'année prochaine, tous Zimbawéens.

Écrit par : anonyme | 15/11/2011

Les commentaires sont fermés.