17/02/2011

Luscher-Cramer : le bon ticket pour Genève !

2698.jpg2717.jpg

 

Je le sais, les élections municipales et administratives ne sont pas terminées que je me mets à parler des élections fédérales d’octobre. Mais ne dit-on pas que gouverner c’est prévoir ? Alors j’y vais, je prévois, je suggère, sans prétendre gouverner.

Christian Luscher s’est déclaré être candidat au Conseil des Etats au mois d’octobre prochain et c’est une bonne chose. C’est une bonne chose pour Genève car Christian Luscher s’est révélé à Berne alors qu’au Parlement genevois, il piétinait.

Luscher a fait honneur à Genève ! En 4 ans, il a fait preuve d’un bel engagement, la preuve se trouve ici : http://www.parlament.ch/f/suche/pages/resultate.aspx?coll...

Je suis persuadé qu’il saura défendre les intérêts du canton de Genève avec le brio qu’on lui connait.

Puis Luscher au Conseil des Etat, c’est garantir l’équilibre de la représentativité politique de la  population genevoise aux côtés de Robert Cramer qui lui aussi a un bon bilan à Berne et connait parfaitement bien les besoins qui sont les nôtres, connait parfaitement bien notre canton.

Genève a besoin d’une représentation forte à la chambre haute, rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd’hui ou que nous ne connaissons pas, tant le nom de la représentante du PS m’échappe et nous échappe, tant l’action de « notre » représentante est transparente.

Cramer et Luscher, ces deux là font et feront la paire pour Genève au Conseil des Etats, j’en ai la conviction profonde.


 

09:30 Publié dans Politique | Tags : luscher, cramer, berne, octobre, élections, conseil des états | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

09/02/2011

Note de comportement à l'école : pourquoi il faut remettre des repères

fr24_5.gif

Une note de comportement existe dans les autres cantons de Suisse. A Genève, elle a disparu depuis des années au profit de commentaires. Cette disparition est une erreur parce que c’est un repère qu’on a effacé. Un de plus.

Une telle note ne remplacera pas les commentaires mais elle les synthétisera et elle permettra, à période régulière, lors des carnets scolaires, plus de clarté.

Bien sûr, une note de comportement ne va pas miraculeusement changer le climat dans les classes de nos écoles obligatoires, mais le signal que veut donner la réintroduction d’un tel dispositif est clair : il sera désormais possible de suivre globalement l’évolution du comportement des élèves, de réprimander les indisciplines et de valoriser ceux qui s’engagent dans leur travail.

Cette note de comportement (assortie de commentaires) paraîtra donc dans les bulletins scolaires périodiques, et si elle n’entre pas dans le calcul de la moyenne promotionnelle, elle compte d’une autre manière :

  1. Il est possible de punir ceux qui n’ont pas obtenu telle ou telle moyenne.
  2. Lors d’un conseil de promotion, elle doit compter dans les arguments (pour ou contre) une dérogation.
  3. Elle donne un indice au début de l’année suivante ou lors d’un engagement.
  4. Elle touche (sauf dans certains cas, il est vrai) l’élève.
  5. Elle peut être récompensée en fin d’année par des prix, des certificats d’excellence.

Le fameux rapport PISA 2010 stipule que « les établissements qui affichent un climat de discipline satisfaisant, des comportements positifs chez les enseignants et des relations positives entre élèves et enseignants tendent à être plus performants en compréhension de l’écrit. »

Ainsi, l’initiative populaire qui est soumise ces jours à signature du peuple a tout son sens et mérite d’être soutenue dans l’intérêt bien compris des jeunes gens qui seront appelés, demain, à conduire nos destinées au plan social, économique et politique.

Pour signer et faire signer l'initiative, voici le lien :

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/media/02/02/1068017970.pdf

Merci de votre soutien!

 

 

12:18 Publié dans Politique | Tags : école, note, initiative, comportement, genève | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |