30/09/2010

Architecte cantonal: la persévérance porte ses fruits!

images.jpg

Les Démocrates-Chrétiens ont appris, avec une vive satisfaction, que l'Etat de Genève se mettait enfin à la recherche d'un architecte cantonal, « perle rare » qui ne lui semblait jusqu'alors d'aucune utilité...à l'Etat!

Persuadés de la nécessité d'une telle fonction, les Démocrates-Chrétiens n'ont pas craint de se répéter à réitérées reprises, que l'absence d'un architecte cantonal  n'était pas étrangère au chaos qui règne à Genève en matière d'urbanisme et qu'il convenait d'engager un architecte cantonal dans les plus brefs délais pour y mettre fin.

Pas moins de deux interpellations urgentes et une motion du PDC ont dû être nécessaires pour arriver à un tel résultat.

Pour mémoire, Genève a toujours nié la nécessité d'avoir un architecte cantonal, contrairement à la majorité des cantons suisses qui sont dotés d'une telle fonction à la satisfaction générale.

Un petit détour dans l'histoire récente permet en effet de rappeler que c'est à Philippe Joye, magistrat démocrate-chrétien alors en charge des travaux public, que l'on doit la nomination du premier architecte cantonal en 1994.I

ntervenue sans base légale, la nouvelle fonction sera inscrite dans la loi une année plus tard mais n'entrera jamais en vigueur. Par ailleurs, depuis le départ « forcé » en février 1996 du titulaire nommé par Philippe Joye, le Conseil d'Etat ne manifestera aucune volonté de repourvoir le poste.

A l'heure où de grands projets pour l'avenir de Genève et de la région franco-valdo-genevoise font l'objet d'une multitude de lieux de réflexion et de discussions, un poste d'architecte cantonal paraît fondamental.

Genève a en effet tout à gagner à bénéficier des compétences d'une ou d'un spécialiste reconnu-e en matière d'urbanisme et doté-e d'une expérience de terrain confirmée.

Précisons que, dans d'autres cantons, les grands projets sont coordonnés efficacement par un architecte cantonal qui gère les rouages des différents services en charge d'un projet et participe aux discussions avec le personnel politique en place.

Les annonces publiées cette semaine dans la presse en vue de créer à Genève une fonction d'architecte cantonal ne peuvent que réjouir les Démocrates-Chrétiens et les milieux professionnels concernés.

 

16:20 Publié dans Politique | Tags : architecte, cantonal, construction | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/09/2010

Vidéo-protection : il faut en finir avec l'anarchie!

images.jpgC'est le but du projet de loi 10545 du Parti démocrate-chrétien déposé en septembre 2009 (PL 10545 - http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL10545.pdf).

L'anarchie qui règne aujourd'hui commande d'établir un véritable plan cantonal d'aménagement de ce type de dispositif afin de garantir l'uniformité d'une part des procédures et d'autre part, la garantie que le droit à la vie privée mais aussi le droit à la sécurité soient les mêmes pour toutes et tous que l'on habite Thônex, Plan-les-Ouates ou Meyrin.

Un autre objectif visé par ce projet de loi, consiste à garder la haute main sur le nombre de caméras installées sur le territoire cantonal.

En effet, qu'elle ne fut pas la surprise des commisssaires PDC à la commission judiciaire et de la police que de constater, à la question de l'un d'eux, que l'Etat n'était pas en mesure de donner aux députés le nombre de caméras déjà installées...!!!...Le PDC est donc heureux de constater que l'administration du département s'attelle à avoir une vision d'ensemble de ce qui existe déjà.

Si l'Etat met fin rapidement à la politique du "patchwork" qui prévaut actuellement, il pourra avoir la garantie que les citoyennes et citoyens pourront convivre avec un système qui ne cherche qu'à leur apporter un moyen de protection supplémentaire.

10:30 Publié dans Politique | Tags : police, sécurité, surveillance, criminalité, vidé-surveillance, vidéo-protection | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

27/09/2010

L’intégrisme laïc a-t’il frappé le gouvernement ?

On peut penser ce que l’on veut de l’homme, de son action, de sa religion. Je veux parler ici de feu Mgr Genoud qui a quitté cette terre la semaine dernière.

A l’heure où les gouvernements et les gouvernants (à Genève aussi) ne cessent de regretter la perte de certaines valeurs de notre société, notamment le respect  vis-à-vis des Institutions, des religions, etc…le gouvernement de la République et canton de Genève n’a pas daigné se faire représenter aux obsèques de celui qui fut Evêque de Lausanne, GENEVE et Fribourg, alors que le canton de Vaud était représenté par le Conseiller d’Etat Leuba et que le gouvernement fribourgeois, lui, par une très large partie de ses représentants.

Je ne connais pas les motivations de cette absence, je vais d’ailleurs questionner le Conseil d’Etat à ce sujet, mais si elle devait être le fait du principe de laïcité, invoqué à toutes les sauces dans notre République selon les envies et selon que cela convienne ou pas à celui ou celle qui l’invoque, cela serait non seulement dommage mais facile et intégriste.

Comme tous les intégrismes, l’intégrisme laïc devient dangereux dès lors que sous ce prétexte l’on nie l’existence même de valeurs tant juives que musulmanes, tant catholiques que protestantes.

En niant l’existence de ces valeurs, l’on finit par nier l’existence de leurs représentants et de leurs Institutions et cela devient franchement dangereux.

12:35 Publié dans Genève | Tags : religion, laïcité | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |