12/05/2010

La France lève le voile

burqua-preservatif-L-1.jpg

Le débat sur une résolution (déclaration d’intention) autour de l’interdiction de la burqua en France n’a pas donné lieu à une foire d’empoigne, à des dérapages populistes ou islamophobes, hier à l’Assemblée Nationale française, et c'est tant mieux.

Bien au contraire, le débat fut de haute tenue et le vote final (unanimité des élus présents, Communistes et Verts n’ayant pas participé au vote) démontre que tant la gauche que la droite ont su se réunir autour de valeurs républicaines et laïcs, valeurs chères à la France.

Ainsi, après une écoute attentive du débat, j’ai retenu les déclarations suivantes :

cope.jpgPour  Jean-François Copé (UMP)  «le voile intégral n'est pas un vêtement, mais un masque porté en permanence, qui constitue une menace pour notre société». Et  «nous ne pouvons pas laisser le voile intégral couvrir le visage de notre République».



glavani.jpgAlors que pour Jean Glavany (PS) le vote de son groupe se fait « les yeux ouverts, sans aucune illusion sur les arrière-pensées des uns et des autres».




gerin.jpgLes communistes et les verts n’ont pas participé au vote mais l’on peut retenir l’intervention d’André Gérin (PCF) pour qui cette résolution «sera une marque forte» et un projet de «libération pour les femmes, qui sera un enjeu de civilisation». Et encore d’affirmer que  «l'heure n'est pas à la dérobade. C'est le courage civique des citoyens qui est à l'ordre du jour.» .

Le débat en France ne fait que commencer puisque l’Assemblée Nationale devra se prononcer sur un projet de loi qui doit concrétiser cette résolution mais là, l’unanimité risque de s’effriter, puisque le PS a d’ores et déjà affirmé quelques réticences relatives à l’application de dispositions telle que l’interdiction du port de la burqua  sur tout l’espace public.

Rappelons ici que ce débat a été relancé à la suite du vote du peuple suisse sur l’interdiction des minarets. Après la Belgique, la France s’apprête à entamer un débat de société important que notre pays n’a pas encore pris à bras le corps mais il y a fort à parier que nous n’en ferons pas l’économie.

Affaire à suivre…

 

 

06:26 Publié dans Politique | Tags : religion, burqua, islam, femmes, france | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

De la poudre aux yeux toutes ces histoires...et le pire c'est qu'on donne une tribune à des gens qui, en bonne partie, cherchaient déjà à se faire remarquer en portant ce niqab...alors là c'est du pain bénni pour eux...D'ailleurs pourquoi, à votre avis, la moitié de ces femmes sont des françaises reconverties...??? La burqa n'est pas un phénomène de société mais un phénomène de mode...oui oui de mode...alors oui il y en a peut être qui sont forcés mais elles ne représentent qu'une infime partie (en France en tout cas...) de ces femmes qui veulent simplement se faire remarquer et pouvoir revendiquer leurs opinions par leur apparence très peu habituelle et gênante pour le regard des autres. Vous les avez déjà entendu parler ces femmes qui portent le niqab??vous les croyez vraiment forcées?? Elles revendiquent, elles affirment, elles sont fières...pourquoi...parce qû'on leur donne de l'importance...c'est aussi simple que ça...

Écrit par : lyonnais du 69 | 12/05/2010

Voir un type cagoulé ou une femme en niquab entrer dans un bus ou un lieu public rend les usagers inconfortables car cela évoque des images à forte connotation. Ceci dit le voile islamique suffit largement à montrer son appartenance religieuse. A ce jeu, les Islamistes en font trop et l'opinion publique se raidit.Alors attention à l'effet de boomerang...

Écrit par : Suissitude | 27/09/2010

Les commentaires sont fermés.