28/04/2009

Quartier des Pâquis : une situation qui mérite des réponses!

map_3d_6.1666667_46.2_LESPAQUIS[1].png
 
La situation du quartier des Pâquis devient, jours après jours, intenable pour celles et ceux qui y habitent, y travaillent ou qui s'y trouve simplement comme citoyen. Cette situation mérite des réponses et une action vigoureuse, mais sans volonté gouvernementale...voyons ce que le Conseil d'Etat répondra à cette interpellation urgente écrite :
 

Secrétariat du Grand Conseil

Interpellation présentée par le député:
Fabiano Forte

Date de dépôt:
Messagerie

 

IUE 

Interpellation urgente écrite
Quartier des Pâquis, quel bilan criminogène?

Mesdames et
Messieurs les députés,

Il ne se passe plus un jour où l’auteur de la présente interpellation n’est pas sollicité par des habitants ou des associations du quartier des Pâquis qui expriment leur lassitude face à la dégradation de la situation sécuritaire de leur quartier.

Ces derniers envisageraient  même de former une milice citoyenne ou d’engager des services de sécurité privés pour pallier à une situation devenue insupportable, d’autres parlent de déménager alors que des commerçants songent à s’installer ailleurs.

Les évènements survenus dimanche 26 avril démontrent une nouvelle fois que le rétablissement de l’ordre et de la sécurité dans ce quartier, comme dans d’autres, doit faire l’objet d’une attention prioritaire.

D’autre part, avec l’arrivée de l’été et son lot de manifestations publiques, lors desquelles une concentration de population plus forte qu’à l’habitude se trouve dans cette zone géographique, laisse craindre une recrudescence d’actes de violence et de criminalité.

Ma question est donc la suivante :

Le Conseil d’Etat peut-il présenter au Grand Conseil le bilan criminogène du quartier des Pâquis et les mesures qu’il a prise et entend prendre afin de rétablir l’ordre public dans ce quartier depuis le mois de juin à nos jours ?

12:22 Publié dans Interventions parlementaires | Tags : pâquis, sécurité, police, insécurité | Lien permanent | Commentaires (25) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il faut peut-être saluer la lâcheté qui se généralise. On n'ose plus prendre position pour ne pas froisser je ne sais trop qui.
Les Pâquis, ce n'est pas d'aujourd'hui que ça date l'état d'insécurité permanente qui y règne, les habitants qui se plaignent depuis plus d'une année.
En fait, c'est tout Genève qui est confrontée à une situation à laquelle les politiques se refusent de proposer des solutions. Il n'est pourtant pas compliqué de laisser faire son job à la police surtout en lui donnant les moyens de sa mission.
Les événments d'hier constituent une aubaine pour les mouvements d'extrême droite, dont cela aliemente le fond de commerce.
Facile de parler de bandes nigérianes et guinéennes, cela attise un peu plus la haine des Africains et surtout le besoin de les catégoriser.
Merci pour cette intervenetion urgente, mais il faut fixer des objectifs précis à la police. Quand les flics débarquent sur un tel terrain d'opération, le but n'est pas de disperser des manifestants par la dissuasion en utilisant gyrophares et sireines: il s'agit d'arrêter des personnes qui portent épréjudice à la collectivité et à l'image de certaines collmunautés.

Écrit par : makemennon | 28/04/2009

S'il n'y avait que les Pâquis! Les Acacias, c'est pas mal non plus dans le genre. Les mendiants vous assaillent devant la COOP et dans certaines ruelles, même le dimanche; des vols à l'arrachée accompagnés de violence contre les personnes lésées passent en sourdine; des rassemblements dans le parc parfois douteux ainsi que des brebis errantes à l'affût de quelque passante(e) jalonnent aussi ce quartier, à 2 pas de Carouge ... Le pire, c'est que même chopés, ils sont aussitôt relâchés (dixit un ami policier).

Bravo au Président du PDC pour cette action courageuse!

Écrit par : Olympe | 28/04/2009

Tant qu'aucun parti politique sera pour la répression à outrance et le renvoi immédiat des dealers, la situation ne fera qu'empirer. Zurich avait sa Platzspitz mais, en voyant ce qui se passe aux Pâquis, c'était bien gentil ! Le quartier est devenu, par la faute de Moutinot et des députés qui ne se mouillent pas (comme d'hab !), une zone de non-droit. Les flics retrouvent, quelques heures après les avoir interpellés, les dealers qui se foutent ouvertement de leur gueule et qui continuent, tranquillement, leur bizness ! La banlieue de Paris n'est pas pire et, bientôt, les meurtres seront banalisés. La solution existe, voter pour le MCG ou l'UDC car, pour tous les autres partis politiques, la sécurité n'a aucune importance. C'est logique, aucun député vit aux Pâquis et la tranquilité et la sécurité des habitants ne les concernent pas.

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/04/2009

Bah l'conseil d'état va encore dire que tout va bien! Et que ce n'est pas si grave!! Ca fait un moment qu'il a oublié les habitantes et habitants des Pâquis! Mais merci pour cette interpellation urgente qui j'espère débouchera sur qq chose de concret et pas trop lent! Mais suis pas optimiste.
Laurent , habitant des Pâquis.

Écrit par : Laurent | 28/04/2009

C'est bien que le PDC se mobilise, bravo Mr Forte pour votre initiative.
Mais ce n'est pas suffisant.
Pour que le CE se bouge une fois pour toute, il faut que TOUS LES PARTIS de la droite à la gauche interpellent le CE de manière urgente. Alors là peut-être...

Écrit par : bidouille | 28/04/2009

Vous pouvez aussi demander au Conseil d'Etat de faire cesser TOUS les meutres, les vols les brigandages, les mensonges, les vices, les gens malhonnêtes...
votre motion se heurtera malheureusement à la REALITE du monde ... mauvais, fourbe et incroyablement individualiste...
alors faire de "Grandes Déclarations d'Intentions" pour se faire plus royaliste que le roi...en d'autres termes pour se racheter une bonne conscience et se faire le moralisateur...cela ne trompe personne...vous n'avez pas RESOLUE le problème de la drogue et de la délinquence aux Paquis, car vous n'avez pas cherchez à prendre le problème à la racine ( les causes et non les effets !)...renvoyant aujourd'hui la "patate chaude" aux pattes de Moutinot... je ne partadge pas particulièrement les visions de Moutinot, mais là honnêtetée oblige, il n'est pas le responsable de cette décrépitude...
Un élément fondamental est absent de votre démonstration :
LA FERMETURE DES SQUATTS : en effet, bien souvent les scènes de deals se trouvaient "cachées"aux yeux des citoyens, derrières les murs des squatts et autres lieux alters..Ces endroits, bien souvent pris en ôtage par des bandes organisées de dealers...les artistes aujourd'hui subussent la fermeture des lieux alters pour cette raison entre autres... alors même qu'ils ne sont pas responsables des actes criminogènes perpétrés dans ces lieux...
Donc, nous avons d'un coté la disparition des squatts qui "cachaient"le deal, et de l'autre un déplacement sur les scènes "ouvertes"( rues, parcs...), au grand jour et soudain...l'on se "réveille"sur la réalité de la Drogue !!!
C'est bien la preuve que vous avez pas pris le problème à sa racine, tentant de le "disperser" dans la ville, rendant toute prévention très compliquée sur une scène hétérogène et éclatée sur diverses quartiers...
Vous avez agit comme Sarkozy avec Sangatte, qui a dispersé le "point noir"dans les basses campagnes...ne réglant pas le phénomène le rendant encore plus inhumain en terme de cout humain et matériel...
à méditer !!

Écrit par : mur | 28/04/2009

Donc, Mur, l'Etat avait raison de boucler les squatts puisque vous dites, vous-même, que c'était que des repères de camés et dealers !

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/04/2009

Octave...ne fais pas de raccourcies trop simplistes !
qui a dit de fermer ?
en appliquant la massue sans distinction, vous avez punit et bailloné toute la scène culturelle alternatives....par la faute d'individusisolés et malhonnêtes et totalement extérieurs à ces lieux et aux gens qui les fréquentent...
les voitures tuent tous les jours, alors interdisons les voitures pour tout le monde, à cause d'une petite bande d'alcolo qui ne respectent pas les lois...

vous voyez...votre approche trop simpliste est totalemet parcéllaire du problème et de la réalité qu'il englobe...
mais Octave, de toi je n'attends pas de "grandes analyses"...un type qui appelle à voter pour les fachos de l'UDC-MCG...forcément, il tourne pas rond !!!¨

Écrit par : mur | 28/04/2009

Mur, ne parle pas de culture alternative, cela n'existe pas !

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/04/2009

Mur, je reviens sur ton message. Tu parles de "fachos", est-ce que tu sais, au moins, de quoi tu parles ? Tu oublies que tes petits copains socialistes et le fasciste Mussolini entretenaient d'excellents rapports ! La scène culturelle n'existe que dans ton esprit car, a part Porras, cite-moi un grand "artiste" issu de la culture alternative ! Porras ne doit rien à ta bande de bargeots, il était déjà reconnu avant de vivre dans les squatts merdiques de Genève. La totalité des "artistes alternatifs" vit aux crochets des citoyens, ce n'est qu'une bande de branleurs entretenus par l'Hospice Général, ne payant jamais d'impôts ni de cotisations AVS. Par contre la plupart sont d'excellents clients des dealers des Pâquis ! La culture alternative (pour autant qu'elle existe) est le déchêt de l'Humanité !

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/04/2009

l'art est alternative par définition fondamentale ,..sans son fond rebelle et hors de cadres bien pensants l'art mourrait ..

et si vous ne le savez pas, c'est parce que vous êtes un ignorant tout simplement

Écrit par : luzia | 28/04/2009

Pauvre Octave, en général, ça ne vaut même pas le temps de répondre à ces sempiternelles théories fumeuses et autres jugement à l'emporte pièce, la seule chose à faire avec ce genre de personnage est de leur donner le moins d'importance possible.
Mais là, non seulement, une fois de plus Octave raconte n'importe quoi (je connais beaucoup de squatter d'hier qui sont aujourd'hui architectes, graphistes ou encore cuisiniers et qui ne doivent rien à personne) mais sur un sujet aussi grave que l'insécurité aux Pâquis, on ne peut pas laisser dire n'importe quoi, sous prétexte, qu'Octave a besoin de passer ses frustrations (apparement nombreuses) sur le personnel politique.
La lutte contre la drogue est un problème auquel toutes les grandes villes (qu'elles soient dirigées par la droite ou la gauche) doivent faire face et s’il y avait des solutions toutes faites ça se saurait... Ce qui est certain c'est que les cris de vierges effarouchées de l'UDC, du MCG et de leurs groupies n'apportent rien...bien au contraire !

Écrit par : Vincent | 28/04/2009

mon pôvre Octave...sors la tête du sac...malheureux !!
tu vis dans un monde fantasmagorique, où tu décides de ce qui est beau, bon, ce qui est la norme...Bref, Octave tu es un fasciste intellectuel, ethnocentriste, totalement désaxé du monde moderne... Et dire que tu votes et même peut-être que tu décides...PFFFF!!!
comme disait mon grand père..."üne bonne guerre pour nettoyer tout ça..!!"

La Culture vivra plus forte encore...rien ni personne ne baillonera nos âmes...

Écrit par : mur | 28/04/2009

Eh bien, Mur, ton granf père avait raison et, crois-moi, il y a du boulot en ce moment avec tes comiques-troupiers ! Ce n'est pas nouveau que la culture se moque du monde, cherche, sur le net, le tableau de Boronali et tu auras tout compris ! Salut les comiques !

Écrit par : Octave Vairgebel | 29/04/2009

On était bien mieux quand tout ce petit monde de dealer était regroupé à la place des volontaires!
Ces dealers abusent du système. Si on décide de les renvoyer de force ou de les mettre en taule, les grands défenseurs des droits de l'homme montent au crénau. Donc mieux vaut qu'ils s'entretuent, si possible dans un espace loin de tout.

Écrit par : Riro | 29/04/2009

Riro, vous rigolez ? Selon Mur, il n'y a jamais eu de dealers et de camés à la Place des Volontaires ni à l'Usine et encore moins à Artamis ! Tout le monde sait qu'a Artamis, il n'y avait que des artisans et des artistes qui débordaient de boulot, qui payaient des loyers exorbitants, qui s'aquittaient régulièrement des factures des SIG, des cotisations sociales et que ceux qui pensent que c'était que des profiteurs du système sont des imbéciles !

Écrit par : Octave Vairgebel | 29/04/2009

en tout cas mes amis de Artamis, ils ont pas foutu notre économie et notre pays à genoux avec leurs malversations financieres...alors crtitiques Octave, mais l'élément perturbateur c'est pas nous...
D'ailleurs, si il n'y avait pas les consommateurs (style Bagnou le PDC)...il y aurait peut-être moins de dealers......

alors faites passer l'info à vos petits copains politicards camés...!!!!!

Écrit par : mur | 29/04/2009

Mur, êtes-vous sûr de ce que vous affirmez ? Ils n'ont jamais magouillés dans des malversations financières ? Hum,hum !! Bon, tu as raison s'il n'y avait pas de gens qui ont envie de manger, il n'y aurait pas de restaurants ! S'il n'y avait personne pour boire l'apéro, il n'y aurait pas de bistrots ! S'il n'y avait pas de camés (à l'Usine, a Artamis ou dans les squatts ), il n'y aurait pas de dealers ! Pour dire de telles stupidités, qu'est-ce que tu as pris ?

Écrit par : Octave Vairgebel | 29/04/2009

Les temps ont changé. Lorsqu'il y avait de vrais artistes et qu'un d'entre eux était en état de mal-être, il se coupait une oreille.

Aujourd'hui il mendie une subvention, un atelier, un logement, de l'argent de poche, aux frais de ceux qui bossent et qui n'apprécient pas son oeuvre.

Écrit par : j.nizard | 29/04/2009

Si les "artistes alternatifs" cherchent une solution pour exposer leurs oeuvres, qu'ils demandent à Mugny car, vu la qualité des oeuvres présentées au Mamco, cela devrait assez correspondre à leurs besoins et, de plus, c'est la Ville qui payera les frais d'installation et d'exposition ainsi que, bien entendu, la réception pour le vernissage !! Santé !

Écrit par : Octave Vairgebel | 29/04/2009

AH VOIL' LES FACHOS QUI APPARAISSENT...
franchement les gars, pour débiter de telles aneries...vous êtes payés par les forces occultes du grand K....!!!lol..
en effet, on peut donner des subventions pour la yoddle.....là Octave et co. ...vous serez contents...mais les amis...on est auXXIe siècle...c'est finit heidi sur la montagne....elle s'est transformée en techno-raver, qui se trémousse tous les week-end "sur des rythmes endiablés"....
alors les gars, allez poussez du cor des Alpes dans une autre vallée....!!
Genève est multi-culturelle, cosmopolite et internationaliste...pas de marmottes et autres espèces endémiques aux contrées aux peuplades consanguines...!!!!!

Écrit par : mur | 29/04/2009

Ah Mur, Heidi t'emmerde ! Les bargeots qui se trémoussent sont complètement camés et (ou) bourrés ! Tu es même pas capable de souffler dans un cor des alpes ! Genève est une ruine du point de vue culture, un ramassis de merdes ! Les marmottes ne sont pas contaminées par la drogue et tu ferais bien d'aller te ballader, sauf si tu es bourré ou camé, à la montagne pour admirer autre chose que tes conneries ! Santé !

Écrit par : Octave Vairgebel | 29/04/2009

CHer Octave...je vois que ma prose te dépasse...tu peine à englober mon propros..
je répete donc...
tous les Suisses ne sont pas des Heidi ou des Guillaume Tell...non il y a des momo , carlos, luigi, Akan,Karim....
il faut aussi penser à eux...!!
la mixitée culturelle est la plus grande richesse d'une société et sa principale force !!!
elle permet le dynamisme culturel, l'échange et l'ouverture.....même, elle permet le renouvellement génétique...
vive la CULTURE MIXTE...!!!!
VIVE LE METISSAGE, VIVE LE MONDE !!
A BAS LES RACISTES....!!!!!

Écrit par : mur | 29/04/2009

Bon, je vois que les fronts sont bien établis...Au lieu d'une solution valable à un problème concret (la délinquance au Paquis), vous (Octave et Mur)reprenez les sempiternelles démagogies de vos partis politiques respectifs sur la question et cela c'est tout sauf une solution...On vit, qu'en le veuille ou non, dans des sociétés multi-culturelles et il faut faire avec. Les Paquis ont toujours été un meltingpot culturel et cela n'a jamais posé de problème. Actuellement le problème vient d'une certaine délinquance allogène qui profite du laxisme ambiant et qui se protège la derrière, soutenue indirectement par les bobos de gauche à chaque fois plus éloignés de la population et qui n'habitent pas, bien entendu, dans ce quartier, quartier à son tour "défendu" par les énergumènes de l'UDC ou autres qui jusqu'ici s'en foutaient royalement et qui, bien entendu, n'habitent non plus le secteur, mais où ils y voient un bon terrain pour le prosélytisme. Si l'on compte sur nos autorités politiques pour "arranger" la donne, on est pas sortis de l'auberge, je vous le dis.

Écrit par : Alex64 | 30/05/2009

J'ai habité aux Pâquis dans les années 86-89 et mon fils fréquentait l'école avec 72 nationalités. C'était un quartier sans problème sans petite délinquance, les gamins jouaient tranquillement, la drogue y était marginale. Le quartier était chaud le soir mais sans plus, on pouvait le traverser sans problème. La délinquance allogène (pour être précis des Balkans, de l'Afrique et du Maghreb) gangrène notre territoire. Tous les jours, vers la gare des bagarres (aussi de filles) violentes, scène de drogue (on se pique alors qu'un local est disponible derrière la gare), on revend, on zone en attendant le futur "pigeon"... bref c'est une zone de non droit, sale, moche et dangereuse.

Écrit par : Demain | 30/05/2009

Les commentaires sont fermés.