21/03/2009

Secret bancaire : la Suisse va-t-elle se mettre à genoux?

Après une première concession relative au secret bancaire, les pressions internationales ont redoublé d'intensité sur notre pays alors que nous aurions pu nous attendre à une certaine modération, voire acceptation de la décision du Conseil fédéral. Rien n'y fait et chacun y va avec sa déclaration à l'image du Ministre allemand des finances dont les propos une nouvelle fois agressifs à l'encontre de notre pays ont de quoi nous faire réfléchir sur la stratégie voulue par certains Etats de l'UE qui visiblement souhaitent nous voir capituler.

J'ai eu l'occasion de m'exprimer sur le sujet lors d'une interview à Radio Cité, dont vous trouverez le contenu ici :

http://www.radiocite.ch/blog-44-08h09h-%3A-les-matinales....

Bon week-end.

10:00 Publié dans Politique | Tags : banque, finance, secret, bancaire, capitulation | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La juge Eva Joly expliquait dans un de ses ouvrages que seulement un tiers de la population vivait dans la légalité fiscale. Le tiers le plus pauvre n'y comprend rien et n'y parvient pas. Le tiers le plus riche trouverait anormal de payer les impôts prévus par la loi alors que les experts fiscaux et les paradis du même nom ne sont pas faits pour les chiens. Comment peut-on prétendre trouver moraux de tels agissements ? On nous parle maintenant des "Suisses honnêtes" qui continueront bien entendu à bénéficier du secret. Mais qu'est-ce qu'un Suisse honnête pourrait bien avoir à craindre de la divulgation de ses avoirs bancaires à l'autorité fiscale ? (je ne parle pas bien sûr de son voisin de palier).

Écrit par : magali Orsini | 22/03/2009

Les commentaires sont fermés.