22/02/2009

Un commissariat virtuel à Genève?

L'outil internet doit permettre à l'Etat de développer de nouveaux services en faveur de la population. C'est dans cet esprit que j'ai déposé la motion 1853. Pour découvrir la motion, in extenso, voici le lien :

http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/M01853.pdf

Pour découvrir l'article que 20Minutes a consacré à cette motion, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant :

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/12606682

Vos avis et commentaires sont les bienvenus.

14:14 Publié dans Politique | Tags : police, commissariat, virtuel, internet, genève | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bravo Fabiano, tu es le meilleur parce que tu as les bonnes idées que d'autres (même au PDC) n'ont jamais eues !

Écrit par : J-F Girardet | 22/02/2009

Salut Fabiano,

Je viens de lire ta motion que je trouve bien.
Dans l'exposé des motifs, il y a une chose qui me gène, c'est que l'on passera la signer si elle agrée les Services après avoir été étudiée.
Il faudrait que l'on puisse la signer immédiatement.
C'est pourquoi personnellement je proposerai un formulaire sur Internet que l'on pourrait remplir, il faudrait l'imprimer et le signer, puis l'envoyer par poste.
Il faudrait un endroit centralisé qui recueillerait les plaintes.
Une personne pour s'en occuper, trier, transmettre.
La mise en oeuvre pourrait être bonne de ce fait.
Maintenant, il faut encore vérifier dans la loi, si c'est ok.
Mais il est urgent de faire quelque chose pour que les commissariats ne soient plus soumis à une administration délirante.

Écrit par : Mariette Bauduccio | 22/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Forte,

je suis très surpris que le PDC dépose ce genre motion au Grand Conseil et pinaille sur d'autres, notamment dans la commune de Vernier où j'ai déposé une motion en faveur d'une installation de Webcam pour la retransmission des plénières à l'intention des handicapés et des personnes à mobilité réduite car l'hémicycle est inaccessible.

Sur votre motion, je n'ai rien à redire, l'Internet doit simplifier la vie des usagers.

Bien à vous M. Forte,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 22/02/2009

L'idée n'est pas mauvaise, encore que la sécurité informatique actuelle de l'Etat de Genève ne permette certainement pas de la mettre en oeuvre avec des critères d'identification du plaignant et de confidentialité corrects.

Mais elle est hélas impossible en droit.

L'actuel code de procédure pénale genevois prescrit que les plaintes et les dénonciations sont écrites et signées.

Quant au futur code de procédure pénale fédéral, appelé à bientôt le remplacer, il prévoit que les plaintes sont soit écrites, soit orales et consigneés au procès-verbal.

Pas de place donc dans le droit actuel et futur pour la plainte en ligne.

Écrit par : Soli Pardo | 22/02/2009

Les commentaires sont fermés.