22/01/2009

E-Voting : l’infrastructure détermine la superstructure (Marx)

Le vote par internet ne fait que reproposer un schéma d'évolution connu. En faisant usage de leur capacité de réfléchir et de créer, les êtres humains ont développé au fil de leur histoire une quantité d’outils qui ont transformé leur quotidien. Ces outils ont eu des répercussions sur la structure sociale et les institutions humaines.

Au 19e siècle, le train a rendu nécessaire une organisation douanière qui n’existait pas avant lui. La médecine, en se développant, rend nécessaire une spécialisation croissante des professions de la santé.

Dans le domaine des droits politiques, il en va de même. Il est possible aujourd’hui d’exercer ces droits sur internet (voyez le succès d’Obama grâce au web), ce qui impose aux services de l'Etat d'adopter des procédures et une organisation nouvelles. Ici encore, une avancée technique (l’informatique en réseau) entraîne des conséquences sociales (la mise à disposition des droits politiques en ligne) lesquelles déterminent un changement organisationnel (adaptation des services informatiques de l’Etat pour le traitement de données sécurisées et confidentielles).

Comme aurait dit Marx, l’infrastructure (l’informatique) détermine la superstructure (l’organisation et les procédures). Pour quelque mystérieuse raison, cependant, nos marxistes genevois sont contre ce nouveau mode de vote.

La réorganisation des services informatiques de l’Etat interviendra avec ou sans le vote en ligne. La nouvelle loi sur la protection des données, la sensibilité accrue à ces questions et le développement de l’administration en ligne conduisent nécessairement l’Etat à revoir ses pratiques. Pourquoi alors se priver du vote en ligne ?

09:18 | Tags : internet, evoting, votation | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le CCC (Chaos Computer Club) est une organisation que regroupe les meilleurs hackers. Entre autres ils sont également consultant chez Microsoft.

Le CCC est formel : actuellement il n’existe pas de système d’e-voting qui soit digne de confiance.

A mon avis, un système de vote par internet (où en principe je suis pour mais en l’état actuel je suis contre) devrait être construit sur un logiciel ouvert (open source) afin de garantir qu’il n’y aie pas de vice caché. En aucun cas je ferais confiance à un système propriétaire tel que le système genevois.

Écrit par : Josef Loetscher | 22/01/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Forte,

citer Marx pour défendre la démocratie... on a bien vu où pouvait mener l'aveugle confiance que certains lui vouaient...

Ensuite le mode de scrutin par la voie Internet ne présente aucun avantage sur les autres modes...

Evidemment, lorsqu'on manque d'arguments sur un sujet, on se prend à ceux qui argumentent plutôt que d'opposer des contre arguments.

Les opposants à ce projet des marxistes... votre comparaison est tout bonnement ridicule.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 22/01/2009

Les commentaires sont fermés.